Emploi CANALISATEUR H/F

Offres d'emploi CANALISATEUR H/F en intérim, CDD et CDI en intérim, CDD et CDI


Comment devenir canalisateur ?

Une canalisation est un tuyau destiné à l’acheminement de plusieurs matières (gaz, liquide, solide). Le canalisateur installe ces canalisations et a pour rôle d’entretenir et de rénover ce système. Mais quelles sont ses activités ? Quelle formation pour le devenir ? Suivez ce guide !

Quelles sont les missions du canalisateur ?

Le canalisateur se charge de la conception et de la réalisation d’un réseau de distribution et d’évacuation des eaux. Ses missions sur le chantier sont nombreuses :
  • percement de tranchées grâce aux matériaux de construction ;
  • mise en place d’hydratants (bouches ou poteaux d’incendie) ou des conduites ;
  • aménagement des ouvertures pour réaliser les opérations de maintenance (préventive ou corrective) ;
  • installation des raccordements ;
  • travaux de terrassement et mise à jour de la voirie ;
  • etc.
Il met en pratique les techniques traditionnelles (soudure et tranchée) et les plus avancées (électrosoudure, microtunnelier et forage téléguidé). Il participe également à la réalisation des châteaux d’eau, des aqueducs et des réservoirs garantissant le transport de l’eau. Si les tâches restent physiques (conduite des matériaux de construction, port de charges lourdes), les canalisateurs doivent aussi disposer de connaissances techniques : usage de nouvelles technologies (outil de forage avancé, lasers, les instruments topographiques), maîtrise du schéma et de la lecture de plans. L’adduction n’est plus sa seule compétence. Il installe des conduits afin d’acheminer le gaz et l’électricité. Une habilitation supplémentaire dans ce domaine peut lui être sollicitée. Il travaille sur un chantier d’amélioration et d’entretien avec ses équipes, sous la responsabilité d’un chef de chantier. Sur le terrain, il veille au respect des règles de sécurité. En général, il passe son temps à travailler en plein air. Seule une averse de pluie peut perturber son travail. C’est pourquoi il lui arrive parfois de continuer à travailler sous bâche. L’emploi canalisateur n’est pas totalement en sécurité. L’utilisation d’une combinaison (casque, chaussures de travail) est recommandée. Il peut travailler debout, accroupi ou même dans des situations inconfortables. En cas d’incident ou de fuite de réseaux d’eau, ses horaires s’étendent pendant le week-end et les jours fériés.

Quelles sont les principales activités de l’emploi canalisateur ?

Le canalisateur garantit la construction et l’installation des réseaux de canalisation. Cette canalisation peut transporter de l’eau, mais également du gaz. Son rôle consiste donc à percer des tranchées en fonction des plans fournis. Ses activités sur le chantier sont les suivants :
  • préparation de ses équipements et de ses combinaisons de travail ;
  • terrassement des tranchées ;
  • lecture des plans des concessionnaires ;
  • installation de la canalisation ;
  • nettoyage de son matériel ;
  • rebouchage de tranchées.

Quelle formation pour devenir canalisateur ?

Il existe plusieurs diplômes menant à l’emploi canalisateur. Après la troisième, le candidat peut préparer un BEP et le CAP Constructeurs en Canalisations de travaux publics. Le titulaire d’un BEP peut avoir un BAC pro, spécialisé en Réseaux et Canalisations afin de devenir technicien professionnel et de se voir confier de responsabilités d’encadrement et d’organisation. Enfin, le DUT Génie civil et le BTS Travaux publics conduisent au métier de chef de chantier.

Emploi canalisateur : quelles sont les compétences et les qualités requises ?

Outre ses compétences techniques, le canalisateur possède un bon esprit d’équipe et une capacité de s’adapter à un nouveau territoire et à des chantiers colossaux. Son habilité et son aptitude se développent de façon minutieuse et le rendent capable à utiliser des équipements et des techniques spécifiques. Pour réussir dans ce métier, il faut être robuste et solide, que ce soit sur le plan physiologique ou moral. Ainsi, il doit prendre en considération les procédures de l’évaluation permanente des risques et d’éventuels incidents.

Quel salaire gagne un canalisateur ?

Le salaire d’un canalisateur varie entre 1 900 € et 2 000 € brut mensuel. Cela convient à un salaire annuel de 22 500 € à 24 000 € brut. Il obtient donc un salaire entre 1 450 € et 1 600 € net par mois. Le salaire médian pour un canalisateur oscille entre 2 000 € mensuel. Si l’employé débute dans ce métier, la rétribution minimum peut aller jusqu’à 1 300 € net par mois, un montant supérieur à celui d’un SMIC. Un canalisateur professionnel peut gagner entre 1 900 € et 2 100 € brut par mois. Avec ce chiffre supérieur à 29 000 € par an, il pourra bénéficier d’autres avantages. La plupart des entreprises prévoient le versement d’un montant qui correspond au remboursement des coûts de déplacement ou aux paniers-repas. Il sera également possible de cumuler des primes selon la taille de l’entreprise, des conventions collectives et des responsabilités confiées. Ainsi, des tickets restaurants pourront être offerts. Enfin, quelle que soit la situation géographique du poste, le salaire reste inchangé. Le lieu de l’entreprise n’influence pas la rémunération de façon significative.

N’hésitez pas à consulter nos offres Bâtiment Travaux Publics.

-->