Emploi CARROSSIER H/F

Offres d'emploi CARROSSIER H/F en intérim, CDD et CDI en intérim, CDD et CDI


Les missions de le l’auxiliaire ambulancier

Membre indispensable des équipes médicales d’urgence, l’auxiliaire ambulancier épaule l’ambulancier dans ses différentes missions. Ce dernier est souvent assigné à la conduite du véhicule, pendant que l’ambulancier s’occupe des patients graves. Il est également souvent amené à prodiguer des soins aux patients avant de les amener en toute sécurité à leur destination. Ainsi, l’auxiliaire ambulancier fait face à un grand nombre de patients différents : personnes âgées, femmes enceintes, blessés, etc...

Les principales activités de l’auxiliaire ambulancier

L’emploi auxiliaire ambulancier est mouvementé et dynamique, il amène notamment à l’assistant à devoir effectuer les missions ci-dessous :
  • Conduite du véhicule hospitalier : La mission principale de l’auxiliaire est de transporter son véhicule, ses patients, ainsi que son responsable ambulancier d’un point A à un point B. Il s’agira d’amener à bon port les patients jusqu’au centre de soin.
  • Installation des patients au sein de l’ambulance : Même si c’est au responsable ambulancier de s’occuper des patients, l’auxiliaire doit pouvoir aider à l’installation des patients, au moyen d’un brancard.
  • Diagnostiquer et administrer les premiers soins : Encore une fois, il ne s’agit pas de sa tâche principale, mais l’auxiliaire assiste bien souvent l’ambulancier dans la prise en charge des patients.
  • Travailler en équipe avec le personnel hospitalier : L’auxiliaire ambulancier est en constant dialogue avec l’équipe médicale qui coordonne les soins d’un patient. À ce titre, l’auxiliaire est chargé de conduire dans le bon service ses patients, tout en restant en contact continu avec l’hôpital pour lequel il travaille.
  • Prendre soin et entretenir son ambulance : Il doit être attentif aux problèmes liés à son véhicule, et est donc incombé de l’entretien et de la vérification de ce dernier.

Les compétences et qualités requises

Pour pouvoir remplir correctement les tâches d’un emploi auxiliaire ambulancier, il est crucial de disposer des compétences suivantes :
  • Un calme à toute épreuve : La qualité première du bon auxiliaire ambulancier réside probablement dans son sang-froid inébranlable. En effet, il s’agit d’un métier aux horaires changeant constamment, infligeant une pression perpétuelle aux professionnels de la santé pendant leurs missions. Le poste nécessite donc des épaules solides, capables d’encaisser une grande quantité de stress. La vie et la santé des patients sont placées sous la responsabilité des ambulanciers, qui doivent pouvoir effectuer leur mission sans paniquer.
  • Une bonne connaissance mécanique : S'il ne s’agit pas de remplacer le métier de mécano, l’auxiliaire ambulancier a la responsabilité du bon fonctionnement et de l’entretien du véhicule hospitalier avec lequel il opère, en équipe avec son responsable. En plus de pouvoir veiller efficacement aux contrôles de routine, il est primordial de pouvoir identifier rapidement et de remédier à une anomalie dans l’ambulance, afin d’éviter au maximum de retarder la mission.
  • Une capacité à conduire imperturbable : En effet, l’auxiliaire ambulancier est souvent amené à prendre le volant, de ce fait il doit présenter une conduite irréprochable. Il s’agit de conduire relativement vite sans pour autant mettre en danger les autres usagers de la route, ou les passagers de son véhicule. De plus, il est essentiel de disposer d’un bon sens de l’orientation et d’une bonne connaissance de sa ville, de manière à pouvoir toujours utiliser l’itinéraire le plus rapide en cas d’urgence.
  • Une ponctualité malgré des horaires irrégulières : Des vies sont souvent en jeu dans ce métier, et il est très important d’être irréprochable en termes de retard. De même, l’auxiliaire ambulancier doit pouvoir adapter son mode de vie et ses cycles de sommeil malgré des horaires décalées. Ce dernier sera parfois amené à travailler le week-end, lors de ses tours de garde, ou pour remplacer un collègue.
  • Un sens relationnel et empathique profond : En plus de devoir être très efficace dans sa conduite et ses tâches, il est indispensable d’avoir le contact facile avec les patients. Ces derniers auront souvent besoin d’être rassurés dans des moments très douloureux. De ce fait, l’auxiliaire ambulancier doit pouvoir être à l’écoute et disponible pour ses passagers, et doit surtout pouvoir continuer à effectuer sa mission, en dépit des moments humains très durs auxquels il se confronte tous les jours.

Comment devenir auxiliaire ambulancier ?

Pour pouvoir prétendre à un emploi auxiliaire ambulancier, il est nécessaire de remplir plusieurs critères assez spécifiques. Évidemment, il convient d’être titulaire d’un permis B en cours de validité, d’une ancienneté d’au moins deux ans. De plus, s’ajoute à cela un ensemble de diplôme et d’attestation obligatoires pour pouvoir postuler en tant qu’ambulancier :
  • Un Diplôme d’Etat Ambulancier (DEA), obtenable après 18 mois de formation
  • Une Attestation de Formation aux Gestes et Soins d’Urgences (AFGSU), d’un niveau 1 ou un diplôme équivalent.
  • Une attestation préfectorale habilitant à la conduite d’ambulance
  • Un certificat médical ainsi qu’un carnet de vaccination ne présentant aucune contre-indication
De plus, il sera nécessaire de pouvoir présenter un permis C ou plus afin de conduire certains fourgons hospitaliers.

Quel est le salaire d’un auxiliaire ambulancier ?

Concernant le montant d’un salaire lié à un emploi auxiliaire ambulancier, ce dernier pourra bien entendu varier selon la nature de contrat et l’employeur. Néanmoins le salaire de base se situe souvent aux alentours de 1660 € par mois. Un auxiliaire ambulancier expérimenté pourra prétendre à un salaire légèrement plus élevé : il s’agit en moyenne d’une somme mensuelle allant jusqu’à 2000 € par mois.

N’hésitez pas à consulter nos offres Industrie.

-->