Emploi PONTIER H/F

Offres d'emploi PONTIER H/F en intérim, CDD et CDI en intérim, CDD et CDI


Les missions du pontier

Un pontier utilise des engins de manutention (comme des ponts roulants par exemple) pour positionner et transporter des charges lourdes. Les matériaux acheminés peuvent être très divers, selon le secteur d’activité et l’entreprise du pontier : containers, équipements volumineux, machines, matières dangereuses ou radioactives… Durant l’opération, le pontier veille à la sécurité des personnes autour de lui et prend soin des marchandises qui lui sont confiées. Il dispose par ailleurs d’EPI (équipements de protection individuelle) pour opérer en toute sérénité : gants, casque de chantier, gilet fluorescent et chaussures de sécurité.

Les activités principales d’un pontier

Le pontier conduit et manœuvre son engin de manutention, qu’il s’agisse d’un portique ou d’un pont roulant. Il s’occupe de charger/décharger, transporter et placer les matériaux aux endroits qui sont appropriés. Le pontier peut opérer au sol avec sa télécommande ou intervenir en hauteur. Il prend alors place dans une cabine d’engin. Dans tous les cas, les agents au sol lui indiquent les différentes opérations à réaliser. Son travail ne s’arrête pas au chargement/déchargement du matériel puisque l’emploi de pontier exige également la rédaction de rapports de suivi d’intervention. Il doit aussi contrôler et entretenir l’engin de manutention et les équipements nécessaires aux opérations. À noter qu’un pontier peut souvent être amené à travailler le soir, les jours fériés ou les week-ends.

Les secteurs qui recrutent

Le pontier peut exercer son métier dans de nombreux secteurs : construction navale, BTP, etc. Dans le domaine du nucléaire, il peut intervenir pour le conditionnement de déchets ou pour des opérations de démontage/démantèlement. Au sein d’une scierie, il s’occupe du transport des « grumes » (le bois abattu). S’il occupe un emploi de pontier dans un port de commerce, il chargera et transportera les palettes et autres containers. Enfin, dans une unité de valorisation énergétique, il peut notamment s’occuper de la combustion des déchets. Il s’occupe de les réceptionner et de gérer les différentes fosses. Il se débarrasse également des déchets non conformes.

Les compétences et qualités requises

Le métier de pontier fait bien évidemment partie des professions à risque. La personne doit donc faire preuve d’une extrême rigueur. Le pontier doit savoir rester prudent en toutes circonstances, afin de protéger le personnel et les biens transportés. Il n’est pas sujet au vertige et connaît les règles de sécurité sur le bout des doigts. Le pontier possède également des notions en mécanique, électricité, hydraulique et équilibre des charges. Enfin, il connaît parfaitement le fonctionnement des engins de manutention et des appareils de radiocommunication.

Comment exercer le métier de pontier ?

L’emploi de pontier est accessible sans diplôme particulier ou expérience professionnelle significative. Cependant, un CAP ou BEP en électrotechnique, électromécanique ou en maintenance industrielle peut être exigé par certaines entreprises. Il est surtout nécessaire d’obtenir le CACES (Certificat d’aptitude à la conduite en sécurité). Ce document valide les connaissances et compétences de la personne pour conduire en toute sécurité des catégories d’engins spécifiques. D’autres documents sont également demandés pour exercer l’emploi de pontier : un certificat d’aptitude médicale, un permis poids lourds, des habilitations pour le transport de matières dangereuses et un certificat pour la conduite d’engins lourds.

Quel est le salaire d’un pontier ?

Il n’y a pas de grille salariale pour la profession de pontier. Cela dit, le salaire moyen est estimé 1 800-2 000 euros bruts mensuels (1 400/1 560 euros de salaire net). Ce qui correspond à un salaire brut annuel de 21 000-24 000 euros. En début de carrière, un pontier peut toucher le SMIC. Après quelques années d’expérience ou avec l’obtention de nouveaux permis, il pourra espérer toucher 2 100 euros bruts mensuels (soit 1 600 euros nets par mois). Dans certaines entreprises, le pontier pourra toucher un 13e et 14e mois de salaire. Sans oublier les primes de participation/d’intéressement. Pour obtenir une meilleure rémunération, le pontier devra candidater à un poste de responsable d’équipe (voir ci-dessous).

Existe-t-il des perspectives d’évolution ?

Un pontier peut exercer des fonctions de plus en plus importantes et utiliser d’autres engins capables de soulever des charges encore plus lourdes. Il peut également passer chef d’équipe en interne, dans son entreprise. Il a aussi la possibilité de quitter son emploi de pontier pour devenir formateur, afin d’enseigner la conduite d’engins motorisés.

N’hésitez pas à consulter nos offres Transport et Logistique.

-->