Témoin d’un AVC ? Le reconnaître pour porter secours.

La gravité des séquelles dépend de la rapidité de la prise en charge.
Comment reconnaitre l’AVC, et comment réagir ?
Les symptômes
• Hémiplégie : faiblesse, engourdissement, voire paralysie d’un côté du corps.
• Trouble de la parole : Incapacité de parler, difficulté pour articuler, charabia
• Troubles visuels : Soit la vision disparaît sur un seul oeil. Soit la moitié du champ visuel de chaque oeil est
perdue.
• Maux de tête soudains et violents : Un AVC n’est pas toujours douloureux. Il ne faut pas attendre la douleur
pour alerter.
La survenue brutale d’un ou de plusieurs de ces symptômes, quels qu’ils soient, doit donc immédiatement
alerter.
Comment réagir ?
Si la victime présente un ou plusieurs de ces symptômes, une prise en
charge immédiate s’impose :
• Appelez les secours : 15, 18 ou 115.
• Assurez-vous que les voies respiratoires de la victime demeurent ouvertes
• Vérifiez les signes vitaux ;
• Placez la victime en une position confortable ou en position latérale de
sécurité.

Télécharger le Flash Info en PDF