Emploi CARRELEUR H/F

Offres d'emploi CARRELEUR H/F en intérim, CDD et CDI en intérim, CDD et CDI



Offre d'emploi carreleur : les fondements du métier.

Quelles sont les missions principales du carreleur ?

Également appelé « carreleur-mosaïste », cet ouvrier du Bâtiment et des travaux publics accomplit des missions diversifiées. Il intervient à la suite du menuisier, du maçon ou encore du plafonneur. Il s’occupe majoritairement du travail de finition. Mais son savoir-faire méticuleux s’applique parallèlement à une autre thématique : la décoration. En outre, il choisit la structure de son activité : en équipe ou en autonomie. Sa mission principale consiste à apposer du carrelage sur les sols, les plafonds et les murs. Cet exercice précis englobe toutes les parois, qu’elles soient intérieures ou extérieures. Il est un expert du revêtement. Mais l’installation de carreaux ne constitue pas sa seule activité. Il doit également s’assurer de l’imperméabilité et de l’isolation d’une surface. Il œuvre autant sur des revêtements neufs et sur des surfaces détériorées. Quels sont les principaux services du carreleur ? Les nombreuses activités du carreleur-mosaïste nécessitent une grande polyvalence. Son exercice se centralise autour de trois points majeurs : évaluation, anticipation et technicité. Sa première tâche consiste à jauger l’état de la surface. Conformément aux conclusions de cet examen, le carreleur détermine les travaux préparatoires. S’il subsiste un revêtement original, l’ouvrier doit l’enlever et préparer la surface pour le nouveau recouvrement. Les travaux préalables sont fondamentaux : ils permettent au carreleur-mosaïste de définir l’outillage nécessaire et de calculer la quantité requise de matériaux. Le carreleur s’attache ensuite à découper le revêtement selon des mesures précises. Une fois la tâche préparatoire achevée, l’artisan œuvre sur les surfaces à daller. Enfin, le carreleur-mosaïste doit apposer le recouvrement. Mais une dernière obligation l’attend : réaliser les jointures et parfaire le travail de finition. Ces nombreuses activités exigent un respect strict du plan de pose.

Quelles sont les compétences et les qualités requises pour un emploi carreleur ?

Pour déployer l’étendue de son potentiel et développer des perspectives d’évolution, le carreleur-mosaïste s’appuie sur un savoir-faire particulier et sur une polyvalence manifeste. Dans un premier temps, le métier de carreleur requiert des connaissances accrues sur les différents matériaux, les revêtements et leurs spécificités. Selon l’outillage utilisé, les techniques de pose varient. Ses compétences incluent également une expérience des techniques de maçonnerie. En outre, le métier carreleur nécessite de maîtriser la lecture des plans et les estimations de dimensions. La découpe et l’élaboration du plan de pose se fondent sur des mesures précises. Mais au-delà de ces technicités, l’ouvrier se dote d’une sensibilité artistique affûtée. En effet, pour la conception de nombreux projets, un carreleur-mosaïste s’appuie sur son sens de l’esthétisme et sa conceptualisation de pièces décoratives. Le profil d’un carreleur-mosaïste conjugue donc talents artistiques et techniques pointues. Mais il doit également être flexible : les produits et les méthodes de mise en œuvre progressent constamment.

Quelles études suivre pour devenir carreleur ?

Pour intégrer le corps des carreleurs-mosaïstes, il existe de nombreux cursus possibles. Dans un premier temps, deux brevets professionnels (BP) tendent à éduquer les futurs carreleurs : le brevet professionnel Carreleur Mosaïste et le brevet professionnel Carreleur et Mosaïque. Le baccalauréat professionnel Aménagement et Finition du Bâtiment s’attache également à instruire de futurs spécialistes du revêtement. Deux autres cursus aident à développer l’emploi carreleur : un CAP Carreleur Mosaïste et un BTS Aménagement permettent d’acquérir les bases du métier. Si la majorité des formations s’axe autour d’un cursus scolaire, il existe des moyens pour effectuer une reconversion. Des institutions comme l’AFPA peuvent guider et former les prochains carreleurs-mosaïstes grâce au CPF (Compte Professionnel de Formation). Généralement, l’enseignement se structure en alternance, afin de préparer au mieux les artisans de demain.

Quel est le salaire moyen d’un carreleur ?

Habituellement, pour un emploi de carreleur débutant, le salaire se situe aux environs de 1400 euros. Dès que le carreleur-mosaïste gagne en expérience, la paie varie entre 2500 euros et 4000 euros. Mais la rémunération de cet ouvrier résulte de multiples paramètres. Tout d’abord, le salaire change selon la structure de l’activité : un carreleur-mosaïste ne touche pas la même rémunération s’il œuvre en indépendant ou s’il se rattache à une société. De plus, le revenu d’un carreleur dépend également de la convention collective à laquelle il appartient. En effet, les carreleurs peuvent se rapporter à deux chartes différentes. C’est l’activité de l’entreprise qui détermine le protocole applicable à la fiche de paie. D’autres paramètres influent en outre sur le revenu : le lieu de travail (locaux ou encore conditions météorologiques), l’horaire, la surface réalisée, le niveau d’études et les qualités spécifiques du carreleur. La zone géographique entre également en ligne de compte. Ce corps de métier obéit à une grille salariale très codifiée.

N’hésitez pas à consulter nos offres Bâtiment Travaux Publics.

-->