Emploi CHARPENTIER H/F

Offres d'emploi CHARPENTIER H/F en intérim, CDD et CDI en intérim, CDD et CDI


Vous souhaitez devenir artisan charpentier ? N’est pas charpentier professionnel qui veut. Pour postuler à un emploi de charpentier, vous disposez de plusieurs qualités spécifiques. Pour vous aider à y voir clair, focus sur ce métier d’artisanat du bâtiment.

Les missions du charpentier

L’emploi de charpentier consiste à concevoir, à fabriquer et à poser des charpentes ou des ossatures en bois ou en métal. Ces derniers vont servir de structures pour des maisons et autres types de constructions. Travaillant sur de gros œuvres ou du second œuvre, le charpentier est traditionnellement sollicité pour la construction de l’ossature de support pour le toit. Mais au fil des années, le métier de charpentier évolue, amenant ce professionnel à effectuer différentes tâches et à devenir polyvalent. Ainsi, l’artisan charpentier d’aujourd’hui peut réaliser d’autres structures comme des ponts, des passerelles, des pylônes, etc. Pour concevoir les ossatures, les charpentiers traditionnels établissent des plans et des tracés de l’ouvrage à la main ou l’aide d’un dessinateur. Avec les avancées technologiques, la nouvelle génération de charpentier opte pour les dessins réalisés par ordinateur ou DOA. Mais ancienne ou nouvelle génération, le charpentier sélectionne toujours son matériau avec soin. Il doit surtout veiller à choisir un matériau avec les bonnes propriétés et qui soit en accord avec la réglementation en vigueur.

Les principales activités du charpentier

Pour assurer la construction de structure en bois ou en métal, le charpentier doit effectuer plusieurs tâches. La première tâche qui incombe à ce professionnel est « l’épure ». Il s’agit de schéma réalisé au trait qui sert de plans de construction à l’ouvrage. Le charpentier s’attelle à cette tâche en se basant sur le travail fourni par l’architecte. Ensuite, l’artisan charpentier s’occupe du découpage des différentes pièces. Il veille à utiliser le bon matériau (bois ou métal) pour chaque section et effectue le découpage avec l’équipement approprié (machine à commande numérique). Enfin, avec l’aide de son équipe, le charpentier effectue les 3 étapes essentielles de la construction. Ce sont : le levage de la structure, l’assemblage et la fixation des différentes pièces. Notez qu’en amont des travaux sur chantier, le charpentier s’occupe du transport des matériaux. En atelier, il effectue ce qu’on appelle des essais d’assemblage. Cette étape sert à tester la solidité de l’ensemble tout en garantissant la sécurité.

Les compétences et qualités requises

Pour exercer l’emploi de charpentier, vous devez vous munir de plusieurs compétences et qualités. Pour devenir charpentier, vous devez disposer de notions et des connaissances techniques sur différents sujets. Puisque l’outil de travail principal du charpentier est le bois, il faut maîtriser en premier lieu les différentes essences de bois et connaître leur utilisation selon la construction. Pour être polyvalent, il faut connaître les techniques traditionnelles de charpentes, mais aussi assimiler d’autres techniques (industrielles et lamellé-collé). À cela s’ajoute la maîtrise des techniques de manipulation des équipements tels que les engins de levage. Outre les connaissances techniques, un charpentier doit aussi disposer de plusieurs qualités humaines. Être minutieux et perfectionniste est des qualités essentielles, car ce métier nécessite de manipuler des chiffres et des dessins. De plus, le charpentier doit être autonome tout en étant apte à travailler en équipe. En dernier, étant donné que c’est un métier manuel, il faut disposer d’une bonne condition physique. C’est essentiel, car ce métier amène à travailler sous des conditions qui ne sont pas toujours favorables.

Comment devenir charpentier ?

Pour obtenir un emploi de charpentier, il faut suivre le cursus dédié. Le métier de charpentier est accessible à différents niveaux d’études. Sachez qu’il est possible de suivre une formation de charpentier dès le collège. Toutefois, le métier de charpentier est sujet à une évolution avec les avancées techniques et technologiques. Il est donc recommandé de viser une formation supérieure pour disposer d’un profil intéressant ou pour lancer sa propre entreprise de charpente.
  • Au niveau 3, vous pouvez opter pour une formation permettant l’obtention d’un CAP charpentier bois ou CAP constructeur bois.
  • Au niveau 4, vous pouvez opter pour une formation avec à la clé un Bac pro TBC ou un BP charpentier.
  • Au niveau 5, vous pouvez disposer d’un BTS SCBH (systèmes constructifs bois et habitat) ou d’un BTS AMCR (architectures en métal : conception et réalisation).
  • Enfin, au niveau 6, vous pouvez obtenir une Licence pro Métiers du bois ou une Licence pro Métiers du BTP : bâtiment et construction.

Quel est le salaire d’un charpentier ?

Le salaire d’un charpentier dépend de son statut. Un débutant n’a pas le même salaire qu’un professionnel expérimenté. Pour augmenter son salaire, il faut donc changer de statut, à savoir évoluer de carrière. Pour un charpentier débutant, le salaire équivaut au S.M.I.C. En gagnant de l’expérience, le salaire d’un charpentier peut aller jusqu’à 1 800 euros. Notez qu’un charpentier auto entrepreneur peut viser jusqu’à 2 000 euros ou plus. Le montant du salaire dépend du mode de tarification choisi. Il faut savoir qu’un charpentier peut opter pour un tarif à l’heure ou par m2. Dans le calcul, il faut tenir des tarifs pratiqués dans la zone. Chaque région possède un tarif différent en tenant compte du coût de la vie.

N’hésitez pas à consulter nos offres Bâtiment Travaux Publics.

-->